Fausto revient en mono-duo !


Humour suisse, Sorties / mercredi, janvier 17th, 2018

Fausto, de retour… au « Box »!

  • Fausto Borghini, d’Onex, est un spécialiste du théâtre d’improvisation.
  • Il a commencé en 1993, mais il a créé son premier one-man-show « Fausto est toujours vivant », en 2014.
  • Cette année, Fausto propose Seul or not seul, sa nouvelle comédie, le 25 janvier 2018, au Box, à Carouge.
  • Avec son partenaire Jean-Gabriel Plats, normalement.

Jean-Gabriel Plats rejoindra-t-il Fausto ?

Figure emblématique de « LesArts », la compagnie d’improvisation théâtrale, l’Onésien Fausto Borghini sort de son Caveau habituel, à la Jonction ! Il présentera son nouveau spectacle Seul or not seul, le 25 janvier 2018, à Carouge. Il devrait être accompagné de Jean-Gabriel Plats, avec qui il forme le duo Los Comicos. Fausto Borghini nous en dit plus sur ce projet plein de surprises.

Genève Les Portes : D‘où vous est venue l’idée de votre spectacle Seul or not seul  ?
Fausto Borghini : Avec mon spectacle précédent, Fausto est toujours vivant, j’ai pris beaucoup de plaisir à jouer un « seul-en-scène » en entier. Comme je fais de l’improvisation depuis longtemps et que c’est ma passion, je me suis dit « pourquoi ne pas mélanger les deux genres, sketchs écrits et improvisation ? » Au final, ça donne un spectacle qui change à chaque fois. Même le sketch d’introduction change à chaque fois. Seul le titre reste.

Le public en soutien

GLP : Quelle est l’histoire, dans cette pièce semi-improvisée ?
FB : Jean-Gabriel Plats et moi sommes attendus pour jouer, mais il a du retard. Au fil des minutes, il est de moins en moins sûr qu’il vienne. Son absence me donne l’occasion de créer des sketchs en live, avec la complicité du public.

GLP : Est-ce que vous vous êtes inspiré de quelque chose en particulier, pour créer le spectacle ?
FB : Pour un sketch, par exemple, je suis parti de ces sites qui prétendent aider à divorcer en trois clics, comme on commande une armoire en ligne. Je trouve ça incroyable ! Après, dans ses thématiques, c’est un spectacle moins personnel que le précédent, dans le sens où il ne s’inspire pas directement de ce que j’ai pu vivre (la rencontre avec un cousin en Afrique, la xénophobie et le racisme, enfant, à Genève…).

Comme un saut dans l’inconnu

GLP : Avec Tony Romaniello et Christian Baumann, les co-fondateurs de la compagnie LesArts, vous faites partie des précurseurs de l’improvisation à Genève. Quel regard portez-vous sur son évolution ?
FB
: L’offre en spectacles d’impro s’est élargie et la présence de jeunes rebooste. Pour ce qui est de l’évolution de l’improvisation théâtrale, le jeu est resté le même. Il reste basé sur des piliers tels que l’écoute, l’acceptation, la valorisation et le travail collectif. C’est ce qui rend difficile le one-man show : je suis toujours d’accord avec moi-même et, sur scène, je ne peux pas me raccrocher à un camarade. Ce spectacle, c’est aussi une façon de retrouver l’excitation des débuts, cette sensation de challenge quand on se lance dans l’inconnu.

Propos recueillis par Benjamin Philippe

Seul Or Not Seul ? de et avec Fausto Borghini

Spectacle d’impro. / 20H30
Adultes 20.- / Réduit 15-

Le Box, Place de l’octroi 15
1227 Carouge
Réservations : preloc@lebox.ch
www.lebox.ch

Fausto Borghini sur Facebook