Femmes, politique et harcèlement


Actualités / lundi, décembre 18th, 2017

Loin de Hollywood, c’est Yannick Buttet, conseiller national valaisan, qui concentre l’attention des médias suisses pour harcèlement et des comportements déplacés envers les femmes.

Harcèlement au Parlement?

Yannick Buttet était vice-président du Parti libéral-radical, pour le Valais. Six femmes l’attaquent en justice (l= Yannick Buttet) pour « harcèlement sexuel« . Il a décidé de démissionner de sa fonction de « conseiller national » pour soigner un problème d’alcool.

Questions de compréhension

  1. Quel est le nom de son parti politique ?
  2. Pourquoi les six femmes attaquent Y. Buttet en justice ?
  3. Qu’est-ce qu’il a décidé de faire ?

À Collombey-Muraz, dans le canton du Valais, la terre n’a pas fini de trembler. Yannick Buttet, le président de cette commune, aurait harcelé six femmes, dont quatre conseillères nationales. Les faits sont graves et l’ont contraint de démissionner de la vice-présidence du Parti démocrate chrétien (PDC) suisse. Dans la plupart des situations, il aurait agi sous l’emprise de l’alcool. Il s’est engagé à se soigner.

Sur la RTS, Yannick Buttet a présenté ses excuses : « Si j’ai eu des gestes déplacés, je m’en excuse auprès des personnes concernées ».

De son côté, la Genevoise Céline Amaudruz (UDC) a raconté comment elle avait été victime d’autres personnes au Parlement. Certains dans son parti, dont Adrian Amstutz, son ancien chef de groupe au Conseil national, ont estimé qu’elle aurait dû dire qui c’était, plutôt que de taire le nom. De victime, elle s’est retrouvé accusée…

Questions de compréhension

  1. Pourquoi y a-t-il un « tremblement de terre » à Collombey-Muraz ?
  2. Qui seraient les victimes ?
  3. Quel est la cause de ces comportements ?
  4. Qu’est-ce qui est reproché à Céline Amaudruz ?
  5. (Vidéo) : Que risque Y. Buttet ?