Swiss illustrator Noémie Weber is dedicating her first album Junk Food Book, a parody of Rudyard Kipling’s Jungle Book at Cumulus and Payot.

Un bébé adopté par un fast-food !

Scroll down to read the B1 version of this item

  • La dessinatrice suisse Noémie Weber sort sa première bande-dessinée.
  • Son livre Jungle Food Book est une parodie du Livre de la Jungle, de Rudyard Kipling.
  • L’histoire se passe dans un fastfood de Malbouffe-City.
  • Elle a imaginé l’histoire de Pépito, un enfant adopté par les managers d’un fast-food.
  • L’auteur sera à la librairie Cumulus, le 28 juillet, et chez Payot, le 31 août !

Experience Geneva avec le GLP Club !

Noémie Weber parodie Kipling et Mowgli

Longtemps professeur de français à Genève, Noémie Weber vient de faire paraître sa première bande-dessinée, Jungle Food Book. L’auteur s’attaque avec gourmandise aux travers de la malbouffe. Le résultat est léger et réjouissant. La dessinatrice sera à la librairie Cumulus et chez Payot cet été.

Genève Les Portes : Noémie Weber, Junk Food Book est votre première bande-dessinée. Quel a été votre parcours ?
Noémie Weber : J’ai toujours un peu dessiné. J’avais participé à des concours de bande-dessinées, quand j’avais 16. J’ai bifurqué après la maturité fédérale, en étudiant les lettres. J’ai alors laissé tomber la bédé. J’ai repris en 2006, parce que j’ai découvert des cours en ligne.  Lors l’école a ouvert de vrais cours à Strasbourg, en France, j’ai quitté Genève et le Département de l’instruction publique. J’avais 36 ans. J’ai alors suivi la formation pendant deux ans, puis ai publié un livre pour enfants et ai participé à un livre de développement personnel. En 2011, j’ai participé au concours Jeunes Talents, du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (cf. vidéo ci-dessus). Jungle Food Book m’a demandé à peu près deux ans de travail.

GLP : Justement, de quoi parle votre album ?
NW :
On suit l’histoire de Pépito, un enfant abandonné, élevé par les managers d’un fast-food. C’est une parodie du Livre de la Jungle. Au cours d’une soirée, l’idée a été lancée un peu comme ça. Je l’ai trouvée marrante et je me suis demandé pourquoi ne pas faire une parabole sur la problématique de la malbouffe.

GLP : La nourriture et de la consommation sont des sujets qui vous tiennent à cœur ?
NW :
La « bouffe » en général m’intéresse. Déjà mon livre pour enfants traitait d’un mouton carnivore (ndlr : Lulu, le petit mouton qui aimait la viande). Avec ce type de sujet, il ne faut pas avoir un propos trop militant, car à trop vouloir faire passer un message, on perd en humour. J’ai essayé de rester en retrait. Cette bédé se veut comme quelque chose de léger et de drôle, pas didactique.

Un style graphique enfantin, avec un propos qui ne l’est pas.

GLP : En tant que dessinatrice, quelle est pour vous la chose la plus agréable ?
NW : C’est le moment quand l’histoire prend forme, où toutes les idées qui marchent s’enchaînent bien les unes aux autres. Le dessin est toujours une étape un peu stressante. Il faut mettre sur le papier ce que l’on a dans la tête, mais il y a un moment où il faut faire des compromis. C’est pour ça que j’aime bien l’encrage, un moment de détente, qui arrive quand tout le reste est fait.

GLP : Quels sont vos prochains projets ?
NW : J’ai déjà quelques idées, mais rien de concret. Le prochain album ne sera pas forcément humoristique, ni forcément politique non plus. Il n’est donc pas dit qu’il ait le même style graphique, enfantin, avec un propos qui ne l’est pas tout à fait. Une chose est sûre, Jungle Food Book est un livre accessible de 10 ans à 100 ans !

Propos recueillis par Benjamin Philippe

Références

La librairie Cumulus accueille Noémie Weber, samedi 28 juillet, pour une séance de dédicace. De 14h à 17h.
L’artiste sera également présentera sa bande-dessinée Junk Food Book le 31 août à la librairie Payot Rive-Gauche, de 17h30 à 19h.

Le site « littérature jeunesse » de Noémie Weber, et son site « généraliste« .

Scroll down for related items

You are more than welcome to leave a comment, first.