Comedian from Valais Yann Lambiel adapts French singer Oldelaf’s « Tristitude » to define what it means to be Swiss. This gives a cruel and very fair (and very cultural) song: « La Suissitude »!

La Suisse et les Suisses, selon Yann Lambiel

Scroll down to read the B1 version of this item

  • Yann Lambiel est un humoriste valaisan, connu pour ses imitations.
  • Il anime tous les matins l’émission « L’Info trafiquée », sur la radio vaudoise LFM
  • La semaine dernière, il a interprété la chanson « La Suissitude ».
  • C’est une adaptation d’une chanson du Français Oldelaf.
  • La chanson originale s’appelle « La Tristitude ».

La suissitude… ce n’est pas triste !

Avec la Suissitude, l’humoriste Yann Lambiel signe une reprise tout à fait dans l’esprit de la chanson originale du Français Oldelaf. Les paroles ont quelque chose de cruel et de « pas gai » et pourtant, c’est bien trouvé et plutôt fin. Les références vont du sport – le tennis – à la gastronomie – le Cenovis et le fromage – en passant par l’argent – les banquiers et les paradis fiscaux… sans oublier, cette réalité incroyable : en Suisse, on ne se comprend pas, mais ça marche !

Paroles

La « suissitude », c’est quand t’arrêtes de faire du bruit à 22h,
Quand une tartine au Cenovis te fait pas pas peur.
Quand t’as le bonnet du Crédit Suisse et que t’es skieur
Et ça fait peur !

La « suissitude », c’est d’avoir des matchs commentés par Marc Rosset,
C’est d’avoir Federer qui est toujours au sommet
Et Wawrinka…
Et ça fait mal

La « suissitude », c’est moi, c’est toi, c’est nous, c’est quoi ?
C’est un peu de Suisses-allemands tout autour de toi.
La « suissitude », c’est hum… c’est whou, c’est tralala ilou
C’est très compliqué, mais ça marche après tout.

La « suissitude », c’est d’avoir quatre langues sans pouvoir communiquer.
C’est d’être aussi fiers de ses fromages que de ses banquiers.
C’est d’être neutre et vendre des armes à l’étranger.
Ca fait du blé.

La « suissitude », c’est t’inquiéter quand t’as pas reçu une facture
C’est cette envie que t’as de changer tes serrures.
C’est quand sortir de ton canton, c’est l’aventure.
Et ça fait peur !

La « suissitude », c’est toi, c’est moi, c’est nous, c’est quoi ?
C’est un peu de Suisses-allemands tout autour de toi.
La « suissitude », c’est hum… c’est whou, c’est tralala ilou

La suissitude, c’est d’avoir Jean-Marc Richard comme star de la télé.
C’est voter oui à une hausse d’impôt de son plein gré.
C’est jamais trouver le nom du septième conseiller
Et ça fait ch.

La suissitude, c’est quand tu es millionnaire et qu’on trouve ça banal.
C’est d’avoir un compte dans un autre paradis fiscal.
C’est faire la grève le dimanche pour pas faire de mal
Ca ne sert à rien.

La « suissitude », c’est toi, c’est moi, c’est nous, c’est quoi ?
C’est un peu de Suisses-allemands tout autour de toi.
La « suissitude », c’est hum… c’est whou, c’est tralala ilou
C’est très compliqué, mais ça marche après tout.

La « suissitude », c’est toi, c’est moi, c’est nous, c’est quoi ?
C’est un peu de Suisses-allemand tout autour de toi.
La « suissitude », c’est hum… c’est whou, c’est tralala ilou
C’est très compliqué, mais ça marche après tout.

Références

La chronique de Yann Lambiel, sur LFM

La chanson originale La Tristitude, d’Oldelaf

Scroll down for related items

You are more than welcome to leave a comment, first.